" La justice est à la fois une idée et une chaleur de l´âme.
Sachons la prendre dans ce qu´elle a d´humain "

A. Camus
  • avocat 92
  • avocat 92
  • avocat barreau Hauts de Seine

Avocat garde des enfants à Neuilly sur Seine

Seul l'intérêt de l'enfant gouvernera la décision du juge qui cherchera toujours à privilégier l'accord entre les parents tant ces questions sont décisives pour l'épanouissement de l'enfant. Il s'agit des questions du droit de garde, de visite et de l'autorité parentale ;

Maître HELLER et son cabinet d'Avocats vous conseillent et vous assistent en droit de la famille à travers toute la France et en région parisienne (départements 91,92,93,94,95,77,78,75, Ile de France.).Votre avocat vous défend en droit de la famille dans les Hauts de Seine, Paris, les Yvelines, le Val D'Oise mais également sur les villes de Nanterre, Pontoise, Versailles, Créteil, Bobigny, Evry, Meaux, Melun, Beauvais, Senlis et plus généralement partout en France.

L'autorité parentale

Le Juge aux affaires familiales peut être saisi par le Ministère public, lorsque le ou les enfants sont en danger, ou par l'un des parents.

Dans ce cas, le Juge aux affaires familiales pourra attribuer, exceptionnellement, l'autorité parentale à l'un ou l'autre des parents ou aux deux pour un exercice commun.
A tout moment, en cas d'éléments nouveaux, le juge pourra réexaminer la situation et modifier l'exercice de l'autorité parentale.

Pour affiner son examen, le juge pourra ordonner une enquête sociale ou un examen médicopsychologique pour entendre l'enfant. Un médiateur familial pourra également être désigné.
L'entretien et à l'éducation des enfants est assumé par les deux parents, à proportion des ressources de chacun ainsi que des besoins de l'enfant. En cas de désaccord, le juge aux affaires familiales tranchera selon les éléments fournis, tels bulletins de salaires, avis d'imposition, loyers, frais de scolarité .

S'il apparait que l'autre parent agit contre l'intérêt de l'enfant, le parent qui n'exerce pas l'autorité parentale pourra saisir le Juge aux affaires familiales en urgence.

Le fait d'être privé de l'autorité parentale ne signifie pas être privé de droits et de devoirs. Aussi, celui qui n'exerce pas l'autorité parentale devra contribuer avec l'autre parent à l'entretien et à l'éducation de l'enfant mais devra être informé des choix importants relatifs à l'enfant.

La résidence principale de l'enfant et les droits de visite et d'hébergement

La résidence des enfants devra être fixée, en cas de divorce ou de séparation, chez l'un des parents ou en alternance chez les 2 parents.

Ce choix de résidence de l'enfant pourra être décidé d'un commun accord par les parents ou judiciairement, par le Juge.

De plus, le juge pourra fixer les modalités du droit de visite et d'hébergement du parent chez lequel l'enfant ne réside pas.

Ce droit de visite et d'hébergement autorise le parent qui ne bénéficie pas de la résidence à prendre les enfants en fin de semaine et pendant une partie des vacances scolaires.

Ce droit de visite ne pourra être refusé par le Juge qu'au regard de l'intérêt de l'enfant.

Le fait de s'opposer au droit de visite et d'hébergement de l'un des parents, autorisera le parent victime à déposer une plainte auprès d'un commissariat ou du Procureur de la République pour non représentation d'enfant.

Enfin, le fait de changer de domicile, implique l'obligation d'informer l'autre parent sous peine d'être pénalement sanctionné.

A toutes les étapes de votre divorce ou de votre séparation, votre Avocat interviendra pour négocier avec l'avocat adverse au mieux de vos intérêts.

Si la négociation s'avère impossible, votre Avocat vous défendra efficacement devant le Juge aux affaires familiales dans le cadre d'une procédure contentieuse en rédigeant des conclusions et en plaidant le jour de l'audience.

A tout moment, le Cabinet d'Avocats de Maître HELLER privilégiera le dialogue à une procédure judiciaire souvent longue et préjudiciable à l'équilibre de l'enfant.

Me contacter

t